Bonjour Subligny

Nous sommes le 20 janvier 2020, la météo sur la commune :

L'actualité de la Commune

L'actualité sur le site de la commune

:

Ce qui change au 1er janvier 2020

Ce qui change au 1er janvier 2020

Smic, lunettes et prothèses dentaires, APL, permis de conduire à 1 €, particuliers employeurs et prélèvement à la source, prix des cigarettes... Retrouvez dans notre dossier une première sélection des nouveautés qui se mettent en place à partir du 1er janvier 2020.
Lire la suite

Des comprimés d'iode distribués sur un périmètre élargi autour de la centrale de Belleville

Des comprimés d'iode distribués sur un périmètre élargi autour de la centrale de Belleville

Le Plan Particulier d’Intervention (PPI) contient des dispositions particulières (mise à l’abri, prise d’iode, etc.) afin de protéger les populations face aux risques liés à l'existence d'une installation industrielle.

Auparavant, la zone concernée par le PPI correspondait à la zone située dans un rayon de 10 kilomètres autour d’une centrale nucléaire. Tirant les leçons de la catastrophe de Fukushima, le nucléaire civil français a porté de 10 à 20 km, autour des centrales, la zone où intervenir au mieux en cas d’accident.

Cette extension vise à améliorer la réactivité des pouvoirs publics (communes, préfectures, etc.) et à mieux sensibiliser et préparer la population à réagir en cas d’alerte nucléaire. 
Dans le Cher, dix-huit communes du Sancerrois et du Pays fort se retrouvent dans ce périmètre élargi autour de la centrale de Belleville-sur-Loire. 

Le premier périmètre :
Dans son rayon de 10 km autour de la centrale de Belleville-­sur-­Loire, le PPI englobait dix-­neuf communes dont six du Cher : Belleville­-sur-­Loire, Sury-­près­-Léré, Léré, Santranges, Boulleret et Savigny-­en-Sancerre.

Le nouveau périmètre :
L’extension du rayon du PPI à 20 km fait entrer 67 communes de quatre départements, dont 24 nouvelles communes du Cher du Sancerrois et du Pays fort dans le nouveau périmètre : Barlieu, Vailly­-sur­-Sauldre, Sury-­ès-­Bois, Thou, Assigny, Subligny, Saint-­Gemme-­en­-Sancerrois, Sury­-en-Vaux, Bannay, Menetou­-Râtel, Verdigny, Saint­-Satur, Sancerre, Ménétréol­-sous-Sancerre, et partiellement Blancafort, Villegenon, Jars et Le Noyer.

Les conséquences concrètes pour les habitants :
Les habitants et les établissements recevant du public (écoles, commerces, entreprises, administrations) des communes situées dans le rayon de 10 à 20 kilomètres autour de la centrale de Belleville disposent désormais d’un dispositif de prévention spécifique.

Au cours de ce mois de septembre 2019, vous avez normalement reçu un courrier avec un bon de retrait vous permettant de retirer vos comprimés d'iode en pharmacie (gratuitement).
Une campagne d’information visant à présenter et à expliquer aux riverains la conduite à tenir en cas d’alerte nucléaire a également été organisée le vendredi 15 novembre 2019, à 18h00, à la salle des fêtes de SUBLIGNY.
Liste des pharmacies distributrices les plus proches : 
* Sancerre : Pharmacie NEE - Nouvelle Place
* Saint-Satur : Pharmacie VATAN-CHATELAIN - 12 rue de la Gare du Canal
                       Pharmacie MERLE-DAUNY -38 rue du Commerce
* VAILLY : Pharmacie CHOPINEAU - 27 Grande Rue
*********************************************************************
Information de dernière minute :

Si vous n’avez pas encore pu procéder à ce retrait, il est encore temps de vous rendre en pharmacie muni de votre bon de retrait. Si vous ne l’avez plus, ou pas reçu, il est tout à fait possible de retirer vos comprimés en pharmacie sur présentation d’un justificatif d’adresse : facture (eau, téléphone, électricité, etc.) quittance de loyer, courrier officiel, etc.

La liste des pharmacies participantes est indiquée ci-dessus (en partie) et est consultable sur le site www.distribution-iode.com.

En vous remerciant par avance de votre implication dans cette importante action de prévention des risques sanitaires, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

DOCUMENT(S)

DEFIBRILLATEUR

DEFIBRILLATEUR

La commune s'est dotée d'un défibrillateur automatisé externe (DAE)  (avec par la participation financière de la Fondation CNP Assurances).
utilisable par toutes les personnes formées ou non aux gestes d'urgence, il suffit de se laisser guider par les consignes vocales de l'appareil.
Il est installé à droite de la porte d'entrée de la salle des fêtes, rue de la Prée.

Qu’est-ce que le Défibrillateur Automatisé Externe (DAE) ?
Le DAE est un appareil qui fonctionne de manière autonome et permet d’analyser le rythme cardiaque. En cas de battements anarchiques du cœur (fibrillation), il permet d’envoyer un choc électrique afin de rétablir un fonctionnement cardiaque normal. C’est un appareil très simple d’emploi où l’utilisateur n’a qu’à suivre les instructions verbales de l’appareil. Associé au massage cardiaque et au bouche-à-bouche, il augmente considérablement les chances de survie des victimes.

Vous êtes témoin d’un malaise cardiaque... que faire ?

Brochure à télécharger :  http://www.cfrc.fr/documents/brochure-arret-cardiaque-1-vie-3-gestes.pdf

1. Appelez les secours en composant le 15 ou 18.

Ne raccrochez pas, les secours sont en route.

2. Laissez-vous guider par les secours au téléphone sur les premiers gestes à faire.

Demandez à un passant d'aller chercher le plus vite possible le défibrillateur (voir l'adresse ci-dessus si vous n'êtes pas à la salle des fêtes).

3. Ouvrez le boîtier du défibrillateur et laissez-vous guider par les consignes vocales de l'appareil.

C'est simple et facile !

4. Attendez près de la victime l'arrivée des secours

(10 minutes en moyenne).

  • DEFIBRILLATEUR
  • DEFIBRILLATEUR

VOTRE HABITATION A SUBI DES DOMMAGES LIES à LA SÉCHERESSE ?

VOTRE HABITATION A SUBI DES DOMMAGES LIES à LA SÉCHERESSE ?

Votre habitation a subi des dommages liés à la sécheresse ? 
Informez-en la Commune !
En effet, suite aux événements climatiques, il est possible que la commune puisse monter un dossier de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle concernant notamment les dégâts liés à la sécheresse.

Procédure de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle :
Dès la survenance de l’événement, l’administré est sollicité par sa commune (courriel de ce jour) pour le recensement de sa situation. Il est ainsi invité à rédiger sur papier libre (modèle à votre disposition ci-dessous) une déclaration dite de « constatation de l’état de catastrophe naturelle », à adresser par voie postale ou à déposer à la mairie, ou par courriel (mairie.subligny@wanadoo.fr). Joindre également des photos des bâtiments endommagés.

Outre la reconnaissance de catastrophe naturelle, initiée par le maire, tout administré – assuré, se doit, sous 10 jours à compter de la publication d’un arrêté interministériel, d’adresser à son assureur, un état estimatif (le plus précis possible) des dégâts, pertes et autres préjudices subis. Vous devez également les estimer en y joignant toutes les factures et justificatifs en votre possession ainsi que les photos utiles prises avant, pendant et après le phénomène.

La demande communale de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle adressée, la commission interministérielle examinera et émettra un avis. S’il est favorable, un arrêté sera publié et l’indemnisation sera dès lors confiée à votre assureur.

Le principe d’indemnisation et les franchises
La validation de la déclaration de catastrophe naturelle, est l’assurance du passage d’un expert (mandaté et rétribué par l’assureur). Il inspectera votre habitation et fort de ses constations sur place, proposera une indemnisation chiffrée à votre assureur.

Si d’aventure, cette dernière ne vous convenait pas, il vous est possible de la contester en faisant procéder, à vos frais, à une contre-expertise.

Dans tous les cas, le versement doit intervenir, au plus tard, 3 mois après la parution de l’arrêté de catastrophe naturelle (une provision est même envisageable sous deux mois).

Ce dernier tiendra cependant compte des franchises légales variables et modulables :

Pour les habitations : de 380 euros à 1 520 euros
Pour les biens professionnels : de 10% des dommages matériels avec un seuil de 1 140 euros à 3 050 euros (déclaration fissures, déposée en mairie), hors modulations et clause particulière de votre contrat.
Les personnes concernées par des dégâts sur leurs maisons, dépendances, sont invitées en conséquence à le signaler en mairie dans les meilleurs délais, les déclarations faisant déclencher la procédure.

*****************************************************

Modèle de lettre que vous pouvez utiliser pour nous alerter de vos dégâts :

[Nom & Prénom]    Le [date]

[Adresse]

                                             Mairie de SUBLIGNY

                                             18260 SUBLIGNY

   

Objet : Constatation de l'état de catastrophe naturelle

Monsieur le Maire,

Ces derniers mois, j'ai été victime de dégâts provoqués par la sécheresse, qui ont  [en partie / entièrement] endommagé  [mon appartement / ma maison / mes biens mobiliers / etc...].

Les conséquences sont [lourdes / désastreuses / etc...] : voici un descriptif : ......................................................................................................................................
C'est pourquoi je vous demande de reconnaître un état de catastrophe naturelle afin que je puisse être indemnisé(e) par mon assureur.

Je vous joins toutes les photos qui pourront vous prouver les dégâts.

Je vous prie de croire, Monsieur le Maire, en l'expression de ma considération la plus distinguée.

[Signature]

OPAH 2019-2024 : Des aides financières aux TRAVAUX D'AMÉLIORATION ÉNERGÉTIQUE

OPAH 2019-2024 : Des aides financières aux TRAVAUX D'AMÉLIORATION ÉNERGÉTIQUE

OPAH : Des aides financières aux TRAVAUX D’AMÉLIORATION ÉNERGÉTIQUE

Une deuxième Opération Programmée pour l’Amélioration de l’Habitat a débuté le 1er avril 2019 pour 5 ans sur les communes du Syndicat Mixte du Pays Sancerre Sologne. Le dispositif est soutenu par plusieurs acteurs : l’ANAH (Agence nationale de l’habitat), le Conseil Régional, le Syndicat Mixte du Pays Sancerre Sologne et les communes signataires.

Par ce programme, des aides financières peuvent être attribuées sous conditions de ressources, aux propriétaires qui souhaitent réaliser des travaux dans leur logement : isolation murs et toiture, changement de portes et fenêtres, chauffage…

Le service en ligne de l’Anah www.monprojet.anah.gouv.fr permet de vérifier que le niveau de revenu est éligible à l’attribution d’une aide.

Vous pouvez bénéficier d’un accompagnement individualisé et gratuit pour vous aider à la constitution du dossier de demande de subvention mis en place par le syndicat de Pays pour 5 ans.

Pour connaître les conditions de recevabilité de votre projet de travaux d’amélioration, vous trouverez les informations nécessaires au lien suivant :

http://www.pays-sancerre-sologne.com/page-Operation-Programmee-de-lAmelioration-de-lHabitat-98.html

CONTACT : Emmanuelle HELIARD au 02.48.73.99.01 ou par mail contact@pays-sancerre-sologne.com

RENTRÉE SCOLAIRE 2019-2020

RENTRÉE SCOLAIRE 2019-2020

Voici ci-dessous les différents circuits de ramassage scolaire pour l'année 2019-2020.
Les demandes de carte de bus se font en ligne. Le lien est : ici

DOCUMENT(S)

DESTRUCTION NON URGENTE DE NIDS DE GUÊPES ET FRELONS

DESTRUCTION NON URGENTE DE NIDS DE GUÊPES ET FRELONS

Il s'agit maintenant d'une mission relevant des entreprises privées, spécialisées dans ce domaine.
Toutes les explications et liste des entreprises ici

Avis de travaux d'élagage

Avis de travaux d'élagage

Travaux d'élagage et d'abattage à partir de ce lundi 14 octobre 2019

Chaudière, poêle, chauffe-eau... : attention aux intoxications au monoxyde de carbone !

Chaudière, poêle, chauffe-eau... : attention aux intoxications au monoxyde de carbone !

Maux de têtes, fatigue, nausées... Attention, il s'agit peut-être des premiers signes d'intoxication au monoxyde de carbone. Invisible, inodore et non irritant, le monoxyde de carbone agit comme un gaz asphyxiant.

Chaque année, ce gaz toxique est responsable d'une centaine de décès en France. Le ministère des Solidarités et de la Santé fait le point sur les risques d'intoxication.

Des appareils de chauffage mal entretenus et une mauvaise aération des locaux peuvent provoquer ce type d'intoxication. La présence de ce gaz résulte en effet d'une combustion incomplète, et ce quel que soit le combustible utilisé (gaz naturel, bois, charbon, fuel, butane, propane, essence ou pétrole...) pour la production de chaleur ou de lumière.

Afin de limiter les risques d'intoxication au monoxyde de carbone, il est nécessaire d'adopter les bons gestes :

* faire vérifier et entretenir les installations de chauffage et de production d'eau chaude ainsi que les conduits de fumée (ramonage mécanique) par un professionnel qualifié dans votre résidence principale, et secondaire le cas échéant ;
* aérer les locaux au moins 10 minutes par jour ;
* maintenir vos systèmes de ventilation en bon état de fonctionnement et ne jamais obstruer les entrées et sorties d'air ;
* respecter les consignes d'utilisation des appareils à combustion indiquées par le fabricant : ne jamais faire fonctionner les chauffages d'appoint en continu ; placer impérativement les groupes électrogènes à l'extérieur des bâtiments ; ne jamais utiliser pour se chauffer ou cuisiner en intérieur des appareils non destinés à cet usage (cuisinière, brasero, barbecue...).

 Attention : Les organisateurs de manifestations culturelles ou religieuses ou de réunions de famille doivent être tout particulièrement vigilants. Les intoxications liées à l'utilisation de chauffages à gaz sont fréquentes lors de ces rassemblements collectifs.

En cas de suspicion d'intoxication :

* aérer immédiatement ;
* arrêter si possible les appareils à combustion ;
* évacuer les lieux sans attendre ;
* appeler les secours en composant le 15 (Samu), le 18 (pompiers), le 112 (numéro d'urgence européen) ou encore le 114 (pour les personnes malentendantes).
La prise en charge des personnes intoxiquées doit intervenir rapidement, dès les premiers symptômes, et peut nécessiter une hospitalisation.

Source : Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Travaux de rénovation énergétique : attention aux entreprises frauduleuses

Travaux de rénovation énergétique : attention aux entreprises frauduleuses

Isolation, ventilation, installation de panneaux solaires... La DGCCRF renouvelle ses conseils pour protéger les consommateurs des pratiques déloyales de certains professionnels en matière de travaux de rénovation énergétique.

Une augmentation de 20 % des plaintes pour des cas de fraudes et d'abus ayant été constatée dans le secteur de la rénovation énergétique entre août 2018 et août 2019, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) vous propose 8 réflexes à adopter pour mener sereinement votre projet :

* renseignez-vous auprès d'un conseiller « Faire » au 0 808 800 700 (service gratuit + prix d'un appel) ou sur www.faire.fr pour savoir quels travaux réaliser et connaître les aides auxquelles vous avez droit ;
* faites attention aux entreprises qui prétendent agir pour le compte d'organismes publics (qui ne démarchent jamais) ou de votre fournisseur d'énergie ;
* ne donnez pas vos coordonnées bancaires et ne signez jamais le jour-même ;
* demandez un devis et comparez avec d'autres offres ;
* méfiez-vous des offres trop alléchantes (vous n'avez peut-être pas droit aux aides annoncées et les économies d'énergies réelles peuvent être inférieures aux promesses) ;
* si vous avez contracté un crédit, ne signez pas l'attestation de fin de travaux avant qu'ils ne soient totalement terminés ;
* en cas de litige, pensez à faire appel aux associations de consommateurs ;
* si vous constatez une pratique frauduleuse, contactez la DGCCRF.

À noter : Ces conseils sont détaillés dans la brochure « Faire ses travaux sans tomber dans le panneau : https://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/dgccrf/consommation/renovation-energetique/flyer-Renovation-thermique.pdf
Et aussi :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N321

https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A13554

https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A13491

Pour en savoir plus :
https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/lutte-contre-la-fraude-en-matiere-de-renovation-energetique
Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF)

Campagne d'information infarctus du myocarde - ARS Centre-Val de Loire

Campagne d'information infarctus du myocarde - ARS Centre-Val de Loire

L’amélioration du délai de prise en charge des infarctus du myocarde constitue une priorité de notre Projet régional de santé 2018-2022. 
Dans ce cadre, l’Agence régionale de santé Centre-Val de Loire lance une campagne d’information à visée de prévention de l’infarctus du myocarde à destination de la population, à l’aide notamment d’un spot vidéo de 40 secondes.

Les objectifs de la campagne sont :
-       d’augmenter la connaissance des symptômes de l’infarctus du myocarde pour la population, en particulier chez les femmes (quand une femme ne se sent pas bien et présente un symptôme d’infarctus, son entourage met en moyenne 1 heure de plus que pour un homme avant d’appeler le 15)
-       de faire comprendre que les personnes qui composent le 15 dans ce cas sont prises en charge plus efficacement.
L’ARS Centre-Val de Loire a produit plusieurs supports destinés à être diffusés :
·          un clip vidéo d’environ 40 secondes :

·         Une affiche et un flyer mis à votre disposition sur le site Internet de l’ARS : https://www.centre-val-de-loire.ars.sante.fr/infarctus-du-myocarde-premiere-cause-de-mortalite-chez-la-femme